VIDES AU  PELERINAGE 2019 à KITA

Cette année le stand Vides était organisé par le Diocèse de Bamako en collaboration avec les autres Diocèses à savoir celui de Sikasso, Kayes et Mopti. C’est ainsi que depuis l’arrivée des pèlerins jusqu’au jour de départ les coordinateurs  assistés par quelques sensibilisateurs ont distribué plus de 3000 affiches de VIDES. En plus ils ont pu s’entretenir avec certains sur le sujet des dangers de la migration irrégulière.

Lors de la visite de Monsieur Sounkalo DEMBELE, il a pu constater la grande visibilité de VIDES sur le terrain. Il a approché quelques participants pour leur posés des questions sur Vides.  Ainsi échanger avec certains participants sur les activités de sensibilisation de Vides sur les dangers de la migration et le projet d’insertion des jeunes à travers la pisciculture et l’agriculture.

Voici deux interviews réalisées par la cellule communication Vides :

Cellule Communication Vides : Votre Nom et prénom Monsieur ?

Je m’appelle Alain Coulibaly. Je viens de Kati.

Vides c’est quoi ? Vous avez déjà entendu parler de Vides ?

Monsieur Alain Coulibaly : je ne sais mais j’ai vu les jeunes avec les papiers. Je viens de comprendre avec votre explication.

Cellule Communication Vides : Votre opinion sur le problème de la migration ?

Je pense qu’il faut donner l’opportunité aux jeunes de travailler à travers des projets pour qu’ils puissent rester dans le pays. Les routes sont mauvaises I y a beaucoup de choses même mon enfant est actuellement en migration dans une situation difficile.

Cellule Communication Vides : Quels conseils pour les jeunes ?

J’invite les jeunes à ne pas s’asseoir, il ne pas  s’attendre à faire le travail de ton diplôme. Il n y a pas de saut métier. Ce qui n’est pas bon c’est le vol, se drogué et boire de l’alcool jusqu’à l’excès cela

n’est vraiment pas une bonne je leurs invites à faire quelques de leur temps.

Interview d’Agnès Coulibaly

Cellule Communication Vides : Votre opinion sur la migration ?

Mme Agnès Coulibaly : Le fils de ma sœur est parti il y a de cela 5 ans on a aucune nouvelle de lui. Si on l’appel il ne répond pas. Je pense à lui chaque jour que Dieu fait. Je dors avec je me réveille            avec. J’ai acheté des bougies pour être allumé à cote de la mère Marie pour que 15 jours après le Pèlerinage je puisse avoir des nouvelles de notre fils. Les parents de sa femme sont venus chercher leur enfant et nous leur comprenons.

Cellule Communication Vides

 

Translate »