DIOCESE DE KAYES RAPPORT D’ACTIVITE DU MOIS D’OCTOBRE 2018
Le projet “STOP AU TRAFIC DES ÊTRES HUMAINS: droit de partir … droit de rester ” découle de la volonté de la Conférence Épiscopale Malienne (CEM) et de son homologue italienne à travers l’ONG Italienne VIDES. Il a pour but de contribuer à la réduction des flux migratoires irréguliers. Concrètement, à travers une campagne de sensibilisation et d’information menée sur le territoire de 4 diocèses (Kayes, Bamako, Sikasso et Mopti), il entend contribuer à sensibiliser les communautés cibles (et notamment celles qui aspirent à émigrer) aux risques liés à l’insertion dans les voies de migration irrégulière et de la traite des êtres humains ainsi que sur les possibilités de formation, de travail et de développement réguliers dans les pays cibles, et à l’extérieur, par le biais de canaux de migration réguliers.
Du 15-16 Octobre 2018 ont débutés la campagne d’information et de sensibilisation sur la migration irrégulière et la traite des êtres humaines sur le thème les Dangers de la Migration irrégulière dans les paroisses suivantes :
– Paroisse de Kita, avec 4 villages (Kassan, Mambri, Souranzan-tomoto, Souranzan-dalala) personnes touchés 198, sensibilisateur : Elizabeth DIARRA, Abbé Fançois SIDIBE
– Paroisse de Kayes, 3 villages de (Moussakonéla, Sokourani, Marybougou-sèbèkè) personnes touchés 260 sensibilisateurs : Kardiké DIARRA, Joseph DAKOUO ;
– Paroisse de Sagabari, avec 2 villages (Dalilaba, Balenko) personnes touchés 135 ; sensibilisateur : Abbé Paul CAMARA et Nöel KONATE.
– Paroisse de Kakoulou avec 4 villages (Tintiba) personnes touchés 72.
En plus de la participation au journée pastorales diocésaines du 22 au 24 Octobre 2018 à Kayes nous avons également participés à la 23ème convention nationale de la Jeunes Chambre International qui a regroupé 600 participants.
Les activités programmées sur la période ont été exécutées dans leur quasi-totalité.

Cellule de Communication Vides

Translate »