RAPPORT D’ACTIVITÉS MENSUEL DE MOPTI DU 30 JUILLET 2018

EMISSION RADIO SUR LES FEMMES ET MIGRATION

Lieu : Paroisse Saint Joseph de Mopti  Nombre de personnes présents pour l’émission 5.

Il s aagit de : DARA Gabriel,Coordinateur de VIDES-Mopti, TEMBELY Jeannot, Sensibilisateur, KAMATE                Elodine,Sensibilisatrice, Douyon Fébe, Animatrice, SAYE Eloi,Responsable de la radio.

Aujourd’hui les mouvements migratoires s’intensifient à travers la planète, et le visage de cette migration est celui d’une femme, jeune, seule, avec des enfants. Selon les Nations Unies, les femmes constituent 51% des flux migratoires, environ un migrant sur deux est une femme. Souvent peu mises en lumière, les femmes migrantes constituent plus de la moitié des flux migratoires selon les régions. Au Mali c’est dans la première région (Kayes), que le taux de la migration féminine est élevé par rapport aux autres régions.  Mais la migration des femmes est un parcours semé d’embûches.

Le profil des femmes émigrées :

Les femmes émigrées s’appuie sur trois variables démographiques : l’âge et le niveau d’instruction au départ en migration ; la situation matrimoniale avant le départ et actuellement. En ce qui concerne l’âge au départ en migration, nous constatons que le pic des départs intervient entre 25-29 ans.

Il s’agit : Des femmes célibataires (les jeunes filles),Des femmes veuves, Des femmes en union, dont le pourcentage du taux de participation est plus élevé par rapport à celui des femmes célibataires et veuves.

II Les motifs de départ :

On peut distinguer deux grandes catégories de causes de la migration féminine : d’un côté, les motifs sociaux et, de l’autre, les causes économiques.

  1. a) Les motifs sociaux :

Une grande majorité de femmes a émigré pour des raisons sociales. Il                                                    s’agit de rejoindre le mari, de poursuivre ses études ailleurs, de rendre visite à un parent, etc.

Ce fait aurait déjà été souligné par Véronique Petit à propos de la migration des femmes du Plateau dogon au Mali : “Pour une raison ou une autre : regroupement familial, mariage, la famille est la première cause des migrations féminines.

  1. b) Les motifs économiques :

Ils peuvent êtres comme : Chercher du travail,faire du commerce ou exercer une activité économique dans la restauration, les salons de coiffure, l’art…

En conclusion, Ce qui est pertinent dans les flux migratoires, c’est que “Les femmes s’en vont aussi.” Elles constituent plus de la moitié des flux migratoires dans le monde. Les femmes migrantes constituent un public particulièrement vulnérable sur les routes migratoires.

Translate »