FORMATION SENSIBILISATEUR DIOCESE KAYES

  1. a) Objectif général

La formation visait à renforcer les capacités de dix (10) sensibilisateurs locaux en techniques d’animation, de sensibilisation et de vulgarisation des innovations et outils sur la migration irrégulière et la traite des êtres humains.

  1. b) Objectifs spécifiques

De manière spécifique, la formation se fixe les objectifs suivants : Permettre aux sensibilisateurs locaux de : savoir tenir et animer une réunion ; disposer de connaissances sur les formes de migrations ; élaborer un programme de sensibilisation des groupes-cibles identifiés.

 DEROULEMENT DE LA FORMATION

 Présentation du contexte du projet et de la formation

Le formateur modérateur a introduit la formation par un rappel sur le contexte qui a prévalu à l’initiative du projet ainsi que celui de la formation.

La région de Kayes étant une zone de forte émigration et immigration a été placée au cœur de son intervention. Ainsi il a eu recours aux réalités socioculturelles de certains terroirs de la région qui obligent à l’émigration pour prétendre au mariage (pour les hommes).

La dynamique de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la migration illégale

La dynamique de la traite des êtres humains et l’exploitation de la migration s’entend par un lien d’interdépendance et de dépendance. Ceci étant il convient de comprendre précisément que la traite est alimentée par l’exploitation.

Plusieurs mots et concepts ont été définis pour permettre aux sensibilisateurs locaux/paroissiaux d’adopter le langage approprié au phénomène migratoire. Ceux traités sont entre autres : la «traite de personnes», la vulnérabilité,  l’exploitation

 L’ampleur du trafic de migrants

L’ampleur du phénomène étayée par des  statistiques saisissantes :

  • 200 millions de migrants dans le monde (selon l’ONU) dont 15 millions transportés par des passeurs professionnels.
  • le trafic de migrants implique 4 000 000 de personnes et sept milliards de dollars annuellement à travers le monde.

A l’issue de l’évaluation, le coordinateur (diocésain) de Vides, le Chargé des programmes de CARITAS-Kayes, les participants – par l’entremise de leur délégué – ont tous salué l’initiative de la formation car pour les uns ils sont suffisamment outillés pour faire face à des publics multiples et pour les autres, la formation a été un moment précieux de partage de savoirs, savoirs faire et de savoir être.

Cellule Communication VIDES-MALI

Translate »