RAPPORT MENSUEL DE MARS 2019 VIDES DE MOPTI
De la Paroisse de Bandiagara à Barapireli en passant par Segué, Pel, Mopti et Minta ; les campagnes d’information et de sensibilisation sur les dangers de la migration irrégulière ont été bien réalisées dans toutes les paroisses concernées du Diocèse de Mopti.
Le plateau Dogon est très débordé par le conflit intercommunautaire dans l’ensemble du cercle de Bankass et de Koro, où la situation sécuritaire se dégrade au jour le jour et provoque ainsi beaucoup de déplacés vers d’autres localité. À cela, s’ajoute également la grève des enseignants publics, mais qui touche les écoles publics et privées en même temps.
Malgré la situation sécuritaire qui se vit toujours dans la région nous avons pu développer les thèmes suivants au cours de nos séances de sensibilisation : « Le chemin de la migration et ses causes », « Révision sur la notion de migration », « les risques liés à l’exode rural des enfants », « Qu’est-ce que la migration et quelles sont ses causes ?» et atteindre les cibles ainsi nous avons pu toucher au total 647 participants dont 419 filles et 228 garçons.
La Coordination Vides de Mopti remercie l’ensemble des sensibilisateurs des six paroisses du Diocèse, pour les activités d’information et de sensibilisation réalisées à hauteur de souhait, malgré la situation sécuritaire qui prévaut au centre du Mali, la région de Mopti.
Nous pensons et souhaitons que les grèves des enseignants prennent fin, afin Vides qui est projet de sensibilisation auprès de la population, puisse continuer de véhiculer le message de sensibilisation pour une prise de conscience au niveau des jeunes, qui sont les plus concernés par la migration.

Translate »